spacerspacerspacerspacerspacerspacerspacerspacerspacer

 


Biographie

Né d'une famille avant-gardiste, peace and love et très bohême, Maximilien s'est toujours démarqué de ses camarades de classes, d'abord par son prénom original, puis par ses activités et ses idéologies particulières à lui.

Le jeune artiste n'a jamais suivi la tendance du jour. Un peu Beatnik, comme l'auteure Geneviève Lapointe a si bien su le décrire dans la chanson du même titre, il a suivi plusieurs formations : cours de piano, chant, solfège, improvisation théâtre et écriture.

Après avoir étudié aux États-Unis, Maximilien se retrouve à Vancouver où la musique prend réellement place dans son univers. De retour au Québec, il poursuit ses études en jurisprudence et en thanatologie, mais ses stages au palais de justice et au labo des pompes funèbres n'ont pas raison de lui… La musique le hante… Il doit choisir! Il ira parfaire sa culture musicale du côté francophone durant trois ans en interprétant du répertoire des plus grands de ce monde : de Brel à Ferland, en passant par Goldman, Charlebois et Plamondon.

Maximilien ressent toujours cette pulsion, cette passion pour la musique. C'est fort, c'est une source d'énergie inépuisable et il ne perd alors aucune occasion de se produire sur scène. Musicalement admiratif des Bowie, Moby, Mirwais, Madonna,
Beatles et Bjork, Maximilien a depuis longtemps cette idée de concevoir un album original. Ça bouillonne en lui…

Il s'isole quelque temps pour écrire et composer quelques chansons. La collaboration d'auteurs et de compositeurs partageant la même vision que Maximilien viendra parfaire ses oeuvres : Geneviève Lapointe, Nicole Beausoleil et Cook se greffent au projet. Cherchant à marier l'électronique et l'acoustique avec des textes originaux près de lui, il doit trouver le réalisateur qui saura rendre justice à son projet. Après quelques essais non concluants, il rencontre Jeff Grenier, anciennement du groupe anglophone Refuel. Cette rencontre est déterminante.

Jeff saisit rapidement l'univers et l'atmosphère que Maximilien veut donner à ses chansons. Treize titres voient le jour dont plusieurs portent sa signature. L'album« JE SUIS MORT » est né. Travail de création, de détermination et beaucoup d'originalité font de cet album un concept unique. «JE SUIS MORT» annonce le début d'une belle aventure pour Maximilien



 
logo_select